Mise en scène de mobilier de bureau

Réalisation de photos pour le nouveau catalogue d’Office Concept.

La photo de produits, c’est une de mes spécialités. J’apprécie la créativité que demande la mise en scène et la précision qu’exigent les lumières. Ca tombe bien, quand on fait un catalogue, mieux vaut être carré ! La perspective de (re)travailler avec Julie Rignanese, directrice artistique, m’a tout de suite emballé. D’autant que l’équipe allait aussi compter une décoratrice, Marion Chauvin, et des modèles. Bref, tous les ingrédients pour fabriquer de belles images !

Le client, Office Concept, est une entreprise familiale locale spécialisée dans l’aménagement d’espaces et le mobilier de bureau. Des tables, des chaises, des armoires et caissons ou encore des panneaux de fibre acoustique design servant à créer des espaces et absorber les bruits. Julie, avec ses différentes casquettes (DA, styliste, développement d’image de marque, etc.) a chapeauté tout le projet. Parmi les multiples tâches, il y avait la production des visuels produits pour les supports de communication d’Office Concept. Un catalogue et un « custode » (boîte accueillant un classeur, dans lequel se glissent les brochures).

projet publicitaire création de visuels lifestyle image marque entreprise

Une grosse équipe au catalogue

Toute la partie conception / création a été gérée par Julie, en relation avec la décoratrice et Liddary Kham, responsable marketing et communication d’Office Concept. Ma mission à moi : réaliser les images. Première étape : le repérage. Cela afin de déterminer l’endroit idéal pour le shooting, l’espace nécessaire et le besoin en éclairage. On a décidé de shooter dans les ateliers d’Office Concept, mon studio manquant de largeur pour shooter les deux visuels panoramiques prévus en une seule prise. La question logistique nous a également convaincus de rester là où se trouvait le stock. Pour la lumière, j’ai fait mes tests sur le logiciel Set a light 3D.

3 journées bien chargées

Le shooting s’est étalé sur 3 journées pleines. Une durée aucunement exagérée pour venir à bout de la trentaine de compositions à réaliser. Pour chaque nouvelle scénographie, il fallait :

  • changer les produits, contrôler leur état et les nettoyer si besoin, les disposer en accord avec les croquis d’intention ;
  • changer / déplacer les éléments de décor, posés ou bien suspendus ;
  • ajuster les lumières (setup jusqu’à 6 sources de lumière) ;
  • piloter le.s modèle.s.

Sachant que nos activités photo ont dû cohabiter avec les activités productives normales de l’atelier. Ne pas se gêner (ou le moins possible), ni dans un sens ni dans l’autre.

Timelapse du montage du décor pour le visuel de sommaire.

Une déco complexe

Côté déco, les équipes de Marion ont fabriqué des panneaux de bois peints et des volumes de différentes tailles et formes, servant à mettre des motifs et de la profondeur dans l’image. Mais aussi un double fond papier d’un peu plus de 5m de large. C’est également elles qui disposaient ces éléments, en choisissant les procédés adaptés (cales et/ou fil de pêche). L’oeil rivé sur le cadre, Julie et moi pilotions chaque mise en place. Mon Nikon D850 était connecté à l’ordinateur portable avec un écran de 24 pouces, afin d’avoir une meilleure vue d’ensemble sur la composition. Et Liddary validait les prises, dont voici un échantillon ci-dessous une fois post-traitées. J’ai également pris des photos de détails de certains produits.

Un grand merci à toutes les collaboratrices du shooting, Julie, Marion, Juliette, Déborah, Andréa et Liddary, mais aussi aux modèles !

Plus d’informations sur mes prestations photo de produit et les projets publicitaires.