La trottinette sur les réseaux sociaux

Des mises en situation pour VOI Technology

Les réseaux sociaux sont « the place to be » quand on veut vanter un moyen de transport aussi branché et connecté que les trottinettes électriques. Elles se développent à toute vitesse dans les grandes villes. Même un peu trop penseront certains, mais cette question – et celle du mauvais usage qui peut en être fait – est un autre débat. La problématique pour VOI Technology qui m’a contacté, c’est de faire face à la concurrence acharnée que se livrent les acteurs du marché. A la fin, il n’en restera peut-être qu’un. Donc il faut prendre un maximum de parts de marché, dès maintenant. Ca passe par de la communication. Et inévitablement, par les réseaux sociaux. Quoi de mieux que du lifestyle pour parler de trottinettes électriques !

VOI Technology est implanté dans plusieurs grandes villes européennes qui communiquent toutes sur Instagram en mettant en avant ses utilisateurs dans des spots bien reconnaissables. La mission a donc commencé par une session de repérage, pour trouver des décors qui permettaient bien d’identifier Lyon. Pas très compliqué avec une ville aussi riche en symboles (Fourvière, Rhône et Saône, les quais, Bellecour, etc.). On aurait pu faire plus long, mais la commande portait sur un shooting de deux heures pour une quinzaine d’images. Donc impossible de quadriller toute la ville.

Aurélien AUDY - photographe LYON - portrait - shooting VOI Technology trottinettes électrique lifestyle réseaux sociaux

Anaïs, Olivier et Valérie, dans la cuisine « showroom » de Sabarot.

Les pré-requis des réseaux sociaux

Communiquer sur les réseaux sociaux exige de suivre les codes en vigueur. Du lifestyle assurément, c’est-à-dire de la mise en scène optimiste pas trop surjouée, où on met en avant le produit et des gens dans des moments heureux. Cela, sans perdre de vue l’image que veut donner VOI Technology. Un peu de sérieux aussi : casque obligatoire, pas de trottinette sur les trottoirs, etc. On avait une contrainte horaire, du fait de la disponibilité des modèles, qui imposait de shooter à une heure où la lumière est dure. J’avais donc prévu de quoi déboucher les ombres, mais pas trop de matériel non plus pour rester mobile. Autre chose, en extérieur sur des lieux comme Bellecour, il y a beaucoup de passage.

On a suivi le parcours que j’avais déterminé en accord avec l’entreprise, de sorte à pouvoir faire tous les plans souhaités sur deux heures. Bellecour, les quais de Saône, Fourvière en arrière-plan, une passerelle, la place Antonin Poncet et les quais du Rhône. Et on a varié entre des images en mouvements, d’autres plus posées, des détails, etc. Merci à Marie-Charlotte et aux utilisateurs qui ont été modèles d’un jour sur ce shooting. Suivez le compte Instagram de VOI.

Plus d’informations sur mes prestations en entreprise.