Via Location en quête d’illustration

Des photos pour ses plaquettes commerciales et autres supports de com

Montrer son activité, illustrer la vie de son entreprise, cela nécessite de produire des visuels. Il existe plusieurs façons de faire. On peut chercher l’esthétique absolue en scénarisant avec des modèles professionnels. Ça produit des résultats très flatteurs, adaptés notamment à l’univers de la mode mais c’est plus coûteux. On peut viser le réalisme en faisant du reportage métier : authentique mais pas toujours très vendeur. Sur cette mission, j’ai opté pour une solution entre-deux. Il fallait des beaux visuels de com’ mais qui ne fassent pas trop « Fotolia ». Donc j’ai scénarisé juste ce qu’il faut sur la base des véritables activités de véritables employés.

Aurélien-AUDY-photographe-Lyon-visuels-illustration-communication-VIA-LOCATION-entreprise

L’agence de Corbas comme terrain de jeu

La maison mère parisienne est venue me chercher, à Villeurbanne, parce que l’agence qui allait servir de modèle est située à Corbas, non loin de Lyon. Je me suis donc rendu sur place pour faire le repérage initial. Cela signifie autant faire la connaissance des personnes concernées, dont Alexandre le chef d’agence, que découvrir les différentes activités qui rythment leur quotidien.

En l’occurrence, Via Location loue des véhicules – de la camionnette au semi-remorque – auprès des professionnels, sur des durées courtes comme longues. Mais l’agence assure également l’entretien dans ses ateliers de réparation. L’objectif de cette visite, c’est d’identifier ce qu’il conviendra d’illustrer et mettre de côté ce qui présente moins d’intérêt. Ce repérage est enfin l’occasion de commencer à poser des cadres.

A l’issue de ce premier contact, je suis en mesure de soumettre une ébauche de plan de travail au client. Le document Excel n’est à ce stade qu’un listing des scènes que je suggère d’illustrer, avec des propositions de cadrage et de mises en scène. Le client sélectionne alors les séquences qui l’intéressent le plus, en fonction de mes recommandations. Je peux ensuite passer sur le plan de travail final. Ce dernier va répertorier les bonnes scènes mais aussi donner le tempo – telle scène de telle heure à telle heure, etc. Pour être le plus précis possible, j’établis déjà les éléments techniques : comment j’éclaire la scène, de quoi j’ai besoin pour composer l’image et quels figurants devront être là le jour J.

Aurélien-AUDY-photographe-Lyon-visuels-illustration-communication-VIA-LOCATION-entreprise

Une journée de shooting chargée

Il ne restait plus qu’à fixer le jour du shooting. Une tâche pas si simple, puisque nous étions dépendants de la météo – certaines scènes se faisaient en extérieur. Et à cette époque de l’année, mi-décembre, où les journées sont les plus courtes, même s’il fait beau la luminosité ne dure guère. On a dû reporter plusieurs fois notre date de shooting.

Alexandre, le chef d’agence, était disposé à m’assister toute la journée. Un point indispensable pour s’assurer que les figurants prévus seraient bien là au moment souhaité. Nous avions 17 scènes à réaliser en 8h, calées à la minute près. Impossible donc de perdre du temps. J’ai opéré seul sur ce shooting. Plusieurs personnes de la société m’ont toutefois régulièrement prêté la main pour déplacer flashs et matériel. Merci à Via Location pour sa confiance, merci à toutes les personnes présentes à Corbas ce jour là pour leur participation dans la bonne humeur.

Plus d’informations sur mes prestations en entreprise.