La Mission Handicap – Cegid

Une affiche pour le spectacle « La hotline du handicap : le SAV »

C’est une mission bien différente de d’habitude, mais ô combien intéressante que m’a confiée Aurélie Couturier, chargée de Mission Handicap pour Cegid Group : créer une affiche pour annoncer un spectacle sur le handicap. Les éléments du brief étaient les suivants : la compagnie Guichets Fermés allait produire un de ses spectacles intitulés « La hotline du handicap : le SAV », reprenant le concept du « Service après-vente des émissions » de Omar et Fred, mais en traitant la thématique du handicap dans le milieu du travail. Le spectacle devait avoir lieu dans les locaux de l’entreprise lyonnaise, le 13 juillet. Le délai de réalisation était assez court. On a discuté la première fois avec Aurélie de ses besoins le vendredi 22 juin, il fallait caler le shooting le lundi suivant pour livrer l’affiche le mardi 26, ce afin de laisser assez de temps pour communiquer sur l’événement.

Mission brainstorming

Je voyais deux options à proposer à Aurélie : faire une photo de portrait scénarisé de la compagnie Guichets Fermés ou partir sur une création d’illustration autour de l’intitulé du spectacle. Les deux alternatives me plaisaient, portrait ou infographie. Mais la première était beaucoup plus complexe à mettre en oeuvre compte tenu du délai imposé. Comment alors illustrer le handicap, la hotline, le SAV, de manière visuelle ?

L’idée de base, c’était quelque chose d’assez épuré avec plusieurs téléphones tous identiques et un au milieu du lot qui se démarque, plus abîmé ou ancien et mis en valeur par l’éclairage. Souligner la différence c’était le premier objectif. Mais comment faire ressortir la notion de handicap sans risquer de blesser les personnes qui en souffrent ? Aux premiers échanges de notre brainstorming avec Aurélie, je sens qu’on se trouve rapidement à marcher sur des oeufs… Une idée qui m’avait traversé l’esprit – mettre un téléphone sur un fauteuil roulant – a rapidement été évacuée : trop caricatural et surtout restrictif. Le handicap comporte de multiples facettes. Quand on veut communiquer, c’est confortable de s’appuyer sur des stéréotypes ou des représentations simples parce que le message passe vite, mais il peut aussi mal passer. La subtilité s’impose. Je me suis dit que j’allais tester différentes choses, et que le déclic viendrait au moment de la création sous Photoshop, une fois que j’aurai shooté tous mes visuels.

Direction les Puces du Canal

Il allait de toute façon me falloir du téléphone qui a de la gueule, du vintage, du qui ressemble à un téléphone au premier coup d’oeil. Je suis donc allée faire quelque chose que j’adore : flâner aux Puces du Canal un dimanche matin de bonne heure pour dénicher l’objet convoité. Je suis reparti avec trois téléphones. Le shooting s’est mis en place comme prévu lundi : j’ai fait les téléphones seuls, différents agencement à deux ou trois appareils, des gros plans, des montages avec le combiné suspendu, etc. Et direction Photoshop pour voir comment illustrer au mieux. Le déclic est venu comme espéré : créer un personnage un peu cabossé en utilisant différentes parties du téléphone. Le reste est venu naturellement (utiliser le cadran comme zone de texte, modifier les lettres des touches pour écrire VEN et CEGID, etc.), inspiré par les éléments que j’avais à disposition. Aurélie a tout de suite validé la proposition, merci à elle pour cette belle mission !