Photo de groupe au Loop’s

Fabrication d’une image composite

Dans la continuité du projet Gratte-Ciel – et en guise d’épilogue – je suis allé faire une photo de Sébastien Escalier au Loop’s Pub. Outre la scénographie autour de la thématique « prohibition » que j’avais imaginée pour le gérant du lieu, je lui ai proposé de faire une photo de groupe avec ses employés. Je voulais les disposer en cercle pour créer une analogie avec le nom de l’établissement. Loop signifie la boucle en anglais, précisément la forme de la ligne de tramway qui a donné le nom Loop à un quartier de Chicago, auquel le pub fait référence.

Photographe Lyon Villeurbanne - Portrait entreprise équipe Le Loop's Pub - Gratte-Ciel commerçant groupe

Le groupe comme somme d’individus

Sauf que la réalisation d’une photo de groupe présente plusieurs contraintes : faible probabilité que tout le monde soit bien à son avantage en même temps, complexité de l’éclairage collectif, difficulté de mobiliser tout le personnel en même temps sur la photo. Parce qu’il faut préciser que le shooting s’est tenu sur les heures d’ouverture du lieu, avec des clients à servir. Dans ces cas là, je travaille individu par individu. J’ai simplement positionné le groupe une fois correctement – après avoir déterminé le cadre – et j’ai mis des marques au sol.

Chaque personne est alors photographiée individuellement, et l’image est recomposée en post-traitement. Ça permet de bien éclairer chaque sujet et ça offre plus de latitude dans le choix des visages et le réagencement du groupe. Mais ça impose du détourage, du masquage, etc. Donc pas mal de post-traitement. La photo de groupe a beaucoup plu à Sébastien Escalier comme à l’équipe du matin : j’ai donc été sollicité pour en faire une nouvelle avec l’équipe du soir.

Equipe du soir, espoir

Pour l’équipe du soir, on est parti sur une scénographie plus décalée, avec comme cadre le coin lounge du Loop’s Pub. Il fallait caser neuf personnes dans un espace plus ténu. Pour que le rendu soit vivant, certains devaient être assis, d’autres debout, et tous occupés pour éviter de faire trop posé. La mise en place a pris un peu de temps. Contrairement à la première photo de groupe où j’ai réagencé les sujets en post-traitement pour avoir un beau cercle et rectifier les proportions, là il n’est pas question de bouger les personnes, qui interagissent et prennent des positions non modifiables.

Photographe Lyon Villeurbanne - Portrait entreprise équipe Le Loop's Pub - Gratte-Ciel commerçant groupe team

J’ai panaché les prises de vues individuelles, les duos et jusqu’à cinq personnes en même temps. Sur les deux ou cinq sujets, j’en n’ai parfois conservé qu’un, deux ou trois pour garder les meilleures expressions. Le plus compliqué dans cette situation, c’est de bien se représenter le résultat final dès le début pour garder de la cohérence et surtout, ne pas se retrouver bloqué au moment de la recomposition.

Un sujet peut en cacher un autre

Un sujet au premier plan ne doit pas déborder sur un autre, le mobilier une fois positionné ne doit plus bouger. La séance s’achève par des prises de vues du cadre seul, avec différentes expositions, pour recréer l’ambiance. Typiquement, les trois appliques murales qui sont annulées par les flashs, ou la lumière naturelle des fenêtres, en partie conservée. Il y a eu assez peu de détourage sur cette image, essentiellement du masquage sous Photoshop.